Jeux de rôle GN

Jeux de rôle sur table / papier

Jeux de plateau / société

Jeux de cartes à collectionner

Les loisirs créatifs

Contexte Terre 1820

March 5th, 2009

Contexte du jeu

Le jeu de rôle grandeur nature auquel vous allez participer fait suite à certains évènements. Shaokan, de retour sur terre a pris le contrôle de la Chine et lancé les armées de l’Empire du soleil levant sur la toute proche Russie qu’il a fini par conquérir au prix d’un affaiblissement important de ses armées. Désormais le conflit mondial est dans une phase d’attente et se cantonne aux frontières de l’Europe orientale.

Le monde subit des changements majeurs, la réapparition de la magie n’étant pas le moindre. Un nombre de plus en plus croissant d’humains abandonne la technologie au profit des forces occultes.
L’Europe assimilant Shaokan à Satan, très dévote et particulièrement catholique s’est unie en un Saint Empire de Dieu dirigé par le pape Pie XII.

Déclarant l’apocalypse le Vatican accuse la science de ce siècle de “récidive du péché originel”. Des purges massives ont été organisée dans toute l’Europe, la science est désormais en passe de devenir un secret perdu. En s’épuisant, les bûchers qui brûlèrent les chaires des hommes de sciences, éteignirent les Lumières pour plonger l’Europe dans l’obscurité de la foi.

La Grande-Bretagne, bien que méprisante envers les catholiques, collabore activement dans la guerre contre le Malin. L’Irlande a réussit sa révolution, elle est désormais gaélique grâce au chef qu’elle s’est trouvé et qui se fait appelé Merlin. Bref, c’est le merdier.

Justement, ce fameux Merlin, que personne ne connait sur le continent et qui refusa jusqu’à présent tout contact avec les autorités catholiques du Saint Empire, a invité le Saint-Père à une rencontre au sommet en terre d’Eire dans ses quartiers. Il n’est pas besoin de préciser que toutes les armes à feu y sont proscrites.

Changement du contexte historique

Pour des raisons de compatibilité, le contexte historique ci-dessous, subi les modifications suivantes:

Le point de divergence mentionné dans l’article à eu lieu beaucoup plus tôt, 2 ou 3 siècles avant pense-t-on.

Les monarchies européennes, on depuis longtemps formalisés leurs conflits militaires. En effet dès l’apparition des armes à feu, voyant l’augmentation indispensable des budgets militaire, et la mortalité croissante des soldats. Les gouvernements cèdent à la pression populaire organisée par le Vatican et signent un traité interdisant l’emploi d’armes à feu sur les champs de batailles. Le traité mentionne le nécessaire respect de l’honneur et considère que seul l’usage des armes blanches garantie d’illustrer la suprématie d’une armée sur une autre.

1698: Le Vatican produit une bulle papale exortant les états à règlementer durement la recherche scientifique. Les monarques règlementent d’abords timidement puis cèdent au fil du temps à la quasi-totalité des revendications papales. Ces règlements contraignant, réduisant drastiquement les moyens offert à la recherche, n’empêche pas les Lumières d’illuminer le vieux continent et le monde. Cependant les technologies découvertes ne seront pas utilisées.

Contexte historique (Angleterre 1800)

Le texte suivant constitue une synthèse concise de l’histoire du XVIIIème siècle impactant le jeu. Nous avons volontairement simplifié les choses. Si vous souhaitez en savoir plus nous vous invitons à procéder à des recherches sur les évènements prochainement abordés. A partir 1800, nous prenons des libertés avec l’Histoire ; ce qui veut dire que ce GN est le point de départ d’un monde parallèle au notre, dont le point de divergence est l’année 1800. Vos actions durant la soirée détermineront la suite des évènements, auxquels nous l’espérons, vous prendrez part.

Bonne lecture.

L’organisation

Histoire des Unions

Les rois d’Angleterre sont aussi les seigneurs d’Irlande depuis sa conquête sous le règne de Jean sans Terre (1199-1216). Ce n’est que lorsque la dynastie des Stuart supplante les Tudors en 1603 que le trône d’Écosse entre en possession du monarque Jacques 1er d’Angleterre qui est aussi Jacques VI d’Écosse. Il ne s’agit pas là d’Union à proprement parler. En effet les trois trônes sont bien indépendants et les gouvernements différents. Ainsi le monarque doit composer avec trois parlements distincts. Dès le début du XVIIIème, sous l’impulsion d’Anne Stuart, Reine d’Angleterre, d’Ecosse et d’Irlande, les tractations commencent entre l’Ecosse et l’Angleterre pour aboutir à l’acte d’union qui fusionne les deux parlements et donc les deux nations, créant le Royaume de Grande-Bretagne. Presque 90 ans plus tard, les mêmes négociations on lieu afin de fusionner à Westminster le parlement irlandais. Georges III alors Roi des trois pays souhaite la création des Royaumes-Unis. Probablement pour faire face à la France, avec laquelle il est en guerre depuis 1793, et aux idées républicaines qui trouvent un écho inquiétant auprès des catholiques et des bourgeois irlandais.

L’irlande du XVIIIème siècle

Le parlement

10% de protestants anglicans et 90% d’irlandais gaéliques catholiques ou presbytériens. Les protestants possèdent 90% des terres et jusqu’en 1792, sont les seuls à disposer du droit de vote et de l’éligibilité. Le parlement d’Irlande ne dispose jusqu’à ” la constitution de 1782 “que de peu de pouvoirs. Seul des lois dument approuvées par Westminster peuvent être proposées devant les chambres. Henry Grattam, haute figure de l’institution avait réussi le tour de force, avec cette constitution, d’obtenir une grande liberté d’action qu’il utilisa pour faire voter favorablement une loi qui accordera en 1792 le droit de vote au catholiques. Après le retrait de la vie politique de cet habile politicien, Westminster proposa l’acte d’union à l’Irlande. Comme pour l’Ecosse cet acte devait permettre la fusion des deux institutions en une seule: le parlement des Royaumes-Unis. Une première tentative d’adoption eu lieu en 1799 mais la motion fut rejetée à 109 voix contre et 104 pour. Le premier novembre 1800, un mois avant une deuxième présentation du traité, quelques Lords anglais décident d’inviter un certain nombre de députés irlandais partisans du non, pour des négociations officieuses dans la désormais célèbre taverne The Old Still.
Les parlements constituent les pouvoirs législatifs dans leurs pays respectifs. Ils sont composés du Roi, ou du Vice-Roi ainsi que de la Chambre des Lords, et de la Chambre des Communes. La composition de la Chambre des Lords est déterminée par le sang, en effet les nobles du royaume en sont membres de plein droit. Ils sont appelés Pairs du royaume et détiennent une Pairie. La Chambre des Communes quant à elle est composée d’élus au suffrage censitaire. Seuls les propriétaires terriens pouvant payer 40 shillings disposent du droit de vote.

Les évènements

Dès 1778 des lois émancipatrices en faveur des catholiques sont votées, complétées par une loi de 1782. Elles concédaient aux catholiques le droit de détenir de la terre avec des baux de longue durée, abolissaient les dispositions qui permettaient aux fils convertis de spolier leur famille et décidaient que les successions catholiques se feraient selon le droit commun.
À la cession parlementaire de 1792, et contre la volonté de l’ascendancy protestante, de nouvelles lois permettent aux catholiques d’être avocats, autorisent les mariages mixtes, suppriment certaines barrières dans l’éducation, dans le commerce et dans l’industrie, et malgré une pression importante des conservateurs protestants, le droit de vote est accordé aux tenanciers catholiques pouvant payer 40 shillings. Néanmoins, les catholiques étaient toujours inéligibles.
Depuis les premiers soulèvements populaires à Paris, la révolution française enthousiasme les Irlandais. Les catholiques, pour la plupart humbles paysans voient en cela la preuve qu’un peuple peut s’émanciper du joug monarchique. La bourgeoisie commerciale voit là la cristallisation de sa lutte contre l’aristocratie foncière. La société des Irlandais-Unis devenue secrète, s’allie avec la France et tente de libérer l’Irlande lors de l’insurrection générale en 1798 mais jouant de malchance, victime de dénonciation et des éléments, l’insurrection est un cuisant échec. La société des Irlandais-Unis en sort terriblement affaiblie, la plupart de ses chefs emprisonnés.

RSS Actus DERIDRA

Actualités

Règles du jeu Terre 1820

Sky3c Sponsored by Web Hosting